Les laboratoires de certification de diamants

Afin de mieux comprendre la valeur d’un diamant, un certain nombre de critères concernant la pierre précieuse sont à prendre en considération. Bien entendu, personne n’a besoin d’être un expert pour comprendre la qualité d’un diamant. Il suffit de comprendre le critère d’évaluation sur le certificat du diamant. Les certificats délivrés par des laboratoires de certification de diamants sont acceptés et reconnus à travers le monde entier. Tout bon diamantaire sait qu’il est essentiel de demander le certificat du diamant au moment d’acheter des pierres précieuses afin de garantir leur qualité.

 

Il existe trois principaux laboratoires de certification de diamant reconnus au niveau mondial, réputés pour leurs champs d’expertise et objectivité : le Gemological Institute of America (GIA), l’International Gemological Institute (IGI) et le Diamond High Council (Hoge Raad voor Diamant or HRD). Les certifications de ces laboratoires garantissent l’intégrité de la pierre précieuse.

 

Le GIA est le centre de gemmologie le plus important au monde, dans le secteur du diamant ainsi que des pierres de couleur et des perles. Il fut créé en 1931 par Robert M Shipley à Los Angeles. Dans les années 1940, le GIA créa la notion des 4C (Taille, Clarté, Couleur et Carat) et le International Diamond Grading System, les normes pour évaluer les diamants à ce jour. Les certificats du GIA garantissent la qualité du diamant et mentionne toutes ses caractéristiques : la forme et le style de taille, les dimensions, le poids en carat, la couleur, la clarté, le degré de taille, la finition (poli et symétrie) et la fluorescence. Le GIA propose aussi de graver sur le rondiste du diamant d’une inscription microscopique au laser le numéro du certificat afin que chacun puisse s’assurer que la gemme corresponde bien à son certificat.

 

L’IGI est un des plus grands laboratoires indépendants de gemmologie au monde. Il fut créé en 1975 et son siège social se trouve à Anvers en Belgique. L’IGI a inventé le Laserscribe System Mark qui consiste à graver les diamants au laser et a aussi développé le spectromètre de photoluminescence afin détecter les diamants traités par le procédé de haute pression-haute température (HPHT). Les certificats délivrés par l’IGI contiennent les mêmes informations concernant les caractéristiques des diamants que les certificats du GIA et sont reconnus dans le monde entier.

 

Le HRD Diamond Grading Lab est une organisation à but non lucratif travaillant pour l’industrie et le commerce du diamant en Belgique. Cette organisation a commencé à délivrer des certificats concernant les diamants en 1976. Le HRD est très réputé en Europe mais demeure moins connu aux Etats-Unis. Ses certificats contiennent les mêmes informations que ceux du GIA et de l’IGI.

 

D’autres plus petits laboratoires indépendants existent aussi tels que le Diamond Certification Laboratory d’Australie (DCLA), l’American Gem Society Laboratories (AGSL) et le Laboratoire Français de Gemmologie de la Chambre de Commerce d’Industrie de Paris (LFG-CCIP). Ces petits laboratoires ne jouissent pas de la même renommée internationale que le GIA, IGI et le HRD.

 

Il faut se méfier du Laboratoire Européen de Gémmologie (EGL). Alors que les prix des diamants certifiés par ce laboratoire sont généralement inférieurs, leur évaluation est moins stricte que les autres laboratoires de certification. Les diamants certifiés par l’EGL ne sont pas comparables aux diamants de classes similaires disposant de certificats délivrés par l’IGI, le HRD ou le GIA.