Les diamants de qualité gemme, les diamants d’investissement

Une fois les diamants bruts extraits de la mine, ces derniers sont triés en trois catégories : les diamants de qualité gemme, les diamants industriels et le ‘crushing bort’ (diamants industriels de qualité inférieure lesquels, une fois concassés, sont destinés à la poudre de diamant). La plupart des diamants sont à des fins industrielles. Seuls les diamants aux degrés supérieurs de couleur et pureté, de moindre fluorescence et de peu de défauts deviennent des diamants de qualité gemme et seuls ceux de qualité supérieure seront destinés à l’investissement.

En tout premier lieu, les diamants sont triés sur site juste après leur extraction et ensuite mis en place comme au CSO, Organisation Centrale de Vente. Les pierres sont triées en fonction de leur poids (carat), couleur, pureté et forme (du diamant brut). Trouver des pierres brutes de qualité est une tâche qui requiert du temps et du travail. Dés qu’un minerai de diamant est trouvé, il faudra extraire plus de 250 tonnes de gravier pour trouver juste un carat de diamant brut de qualité joaillerie. Il faudra extraire dix fois plus cette quantité de gravier  pour trouver un carat de diamant d’investissement. Il va sans dire, par conséquent, que les diamants d’investissement sont incroyablement rares. Cette rareté est ce qui les distingue de tout autre type de diamants.

Il y aura des différences entre le poids d’un diamant brut et celui d’un diamant poli puisqu’une importante quantité de pierre est perdue lors de la taille et du polissage. Environ la moitié du poids du carat du diamant brut est fréquemment perdue lors de la taille et le polissage de la pierre. La couleur peut aussi être différente une fois que la pierre est polie étant donné que le centre du diamant brut n’est pas toujours visible. La pureté du diamant brut peut être difficile à déterminer puisque quelquefois les pierres brutes peuvent avoir des surfaces opaques. Dans tel cas, une petite incision doit être effectuée afin de permettre de mieux examiner la pierre.

Un célèbre exemple de pierre polie qui n’a pas eu le succès escompté est l’Argyle Pink Jubilee Diamond (en référence au Jubilé de Diamant de la Reine Elisabeth II et de la mine Argyle), le plus grand  diamant brut de couleur rose trouvé dans la mine d’Argyle en Australie. Sa taille a été très médiatisée mais après un certain temps de polissage, le diamant s’est avéré nettement plus clair que prévu et présentait quelques défauts internes qui mirent fin au procédé de polissage. La pierre partiellement polie fut donnée au Musée Victoria où elle est actuellement exposée.

Pour la pierre brute, le critère le plus important est la forme du diamant. Les meilleures formes sont l’octaèdre et la dodécaèdre puisque ce sont celles qui offrent le plus de profit.

Le prix augmente de manière exponentielle selon le poids du diamant. Une pierre d’1.1 carat vaudra davantage qu’une pierre dont le poids sera légèrement inférieur à 1 carat par exemple. Par conséquent, les tailleurs de diamant font de leur mieux pour s’assurer que la taille et le polissage du diamant confortent le poids d’un carat au minimum sous la condition que la pierre brute supporte ce poids.