Les traitements pour améliorer la pureté du diamant

Certains professionnels traitent les diamants afin d’améliorer leur qualité. Deux méthodes existent afin d’améliorer la pureté : remplissage au verre et le forage laser.

 

Le remplissage au verre consiste à remplir les fissures de verre à base d’oxychlorure de plomb bismuthé et de brome. Les fissures peuvent être présentes par nature sur le diamant brut ou elles peuvent se produire au cours du traitement du diamant. De telles fissures ont un impact négatif sur la pureté et, par conséquent, le prix de la pierre.  L’objectif du remplissage au verre est de faire en sorte que les fissures et les clivages se voient le moins possible. Un verre traité tout spécialement avec un indice de réfraction aussi proche que celui du diamant est utilisé pour remplir les fissures. Ce procédé permet aux professionnels de traiter les inclusions qui touchent la surface du diamant. Il y a des cavités dans la pierre qui peuvent mettre en péril la durabilité du diamant tout particulièrement si celles-ci provoquent une ouverture à la surface de la pierre ou si elles se touchent entre elles. Ce traitement peut éventuellement provoquer des fissures et le jaunissement des diamants.

 

Voici quelques sociétés qui pratiquent cette méthode de traitement : Zvi Yehuda en Israel, Koss et Goldman-Oved. Le traitement peut aussi être appliqué sur les rubis. Le traitement est facilement repérable : de petites lignes blanches à la surface et un ‘effet flash’ de couleur bleue ou rose en raison de l’indice de réfraction légèrement différent. De petites bulles d’air peuvent aussi y être présentes après le remplissage au verre. Ces bulles n’apparaissent jamais de manière naturelle ainsi leur présence est un signe de traitement. Une loupe binoculaire et sur fond noir sera nécessaire pour voir de telles indications. Les laboratoires de certification refusent d’évaluer les pierres remplies au verre.

 

Le second traitement est le forage laser. Ce dernier permet aux professionnels d’atteindre les inclusions noires au plus profond de la pierre qui ne peuvent être ni taillées ni polies. En tout premier lieu, le professionnel creuse au laser au travers de la table ou du bézel, fragilisant le diamant afin de créer un point de clivage. La personne nettoie l’inclusion noire avec de l’acide chlorhydrique. Le vide est ainsi comblé avec du verre dopé. Les sociétés qui pratiquent ce traitement inscrivent les initiales ‘KM”sur le rondiste de la pierre. ‘KM”, initiales de Kiduah Mayuhad, signifie en hébreu ‘special boring’ (‘forage spécial’). Cette technique a été utilisée pour la toute première fois en 1963.

 

Il est possible de détecter ce type de traitement du fait du canal créé pour atteindre l’inclusion. Habituellement, ce canal a la forme d’un mille pattes. Les diamants qui ont subi ce type de traitement peuvent recevoir des degrès de couleur et de pureté des laboratoires de certification, mais, le forage laser doit être indiqué sur le certificat.

Comments are closed.