Actualité du diamant d’investissement

Les recommandations que nous avions publiées en novembre dans “Bien choisir sa plateforme” sont plus que jamais d’actualité. Depuis, des articles se sont mis à fleurir sur la toile, mettant en garde contre le diamant d’investissement, au risque parfois de porter préjudice aux vendeurs honnêtes. Le diamant d’investissement est un bon placement, à condition de s’adresser aux vrais professionnels.

Ne pas mettre tous les diamants dans le même sac !

Premièrement, tous les diamants ne se valent pas. Rien qu’avec les 4 critères d’évaluation d’une pierre, il existe près de 5000 catégories de tri de diamant brut, subdivisées en 25000 sous-catégories, soit autant de prix. Ensuite, un diamant d’investissement idéal est une pierre isolée.

Comme le rappelle cet article de France Info, “le conseil, c’est de ne surtout pas en faire une valeur refuge qui garantisse votre patrimoine”. Vrai, le diamant est un actif tangible de relance, pas de protection. “Faites-en une valeur plaisir destinée à orner une main, des oreilles ou un cou.” Non justement ! Les diamants montés sont soumis à la TVA (comme tous les bijoux), une taxe à laquelle s’ajoute le coût de la joaillerie, de la griffe du bijoutier et ils subissent en plus une décote (un spread) très importante à la revente.

“Seuls les professionnels et les investisseurs avertis sont capables de connaître ce marché très particulier”, poursuit France Info. Vrai là aussi, le diamant d’investissement est un bon placement, à condition de s’adresser aux vrais professionnels.

Vendre du diamant, c’est un vrai métier

Vendre du diamant, c’est en effet un vrai métier, qui ne serait-ce que par la complexité à catégoriser une pierre, est uniquement réservé aux professionnels. De ce fait, des malfaiteurs profitent de ce hiatus entre les connaissances requises sur le marché du diamant et la méconnaissance du public pour abuser de ce dernier, tenté par des rendements miraculeux.

Par définition, comme l’or physique, le diamant est un actif improductif, il n’assure pas de rendement, de rente, au sens propre du terme. S’il est toutefois possible de réaliser des plus-values en revendant un diamant où une pièce en or au moment opportun (lorsque les prix sont plus élevés qu’à l’achat), parler de “rendement” est impropre à ces actifs.

Quant à promettre des plus-values potentielles annuelles de 8% sur le diamant, c’est tout simplement malhonnête. La moyenne s’établit plutôt à 2%, et vu que c’est la stabilité que l’on recherche avec cette épargne, il n’est pas nécessaire de demander plus.

Autre conseil, évitez toute forme de placement qui demanderait d’emblée d’investir une grosse somme d’argent. Il existe des plateformes de négoce de diamant qui proposent par exemple d’investir dans le diamant sous forme fractionnée, à partir de petites sommes donc. Cela peut permettre de commencer “petit” pour tester cette forme de placement.

Des conseils toujours bons à prendre

Sur diamondspot.com, nous avons à coeur de démocratiser la connaissance du diamant et de son marché prétendument opaque pour en faciliter l’accès : comme avec cet article sur les critères d’un diamant d’investissement idéal, ou encore pour bien choisir sa plateforme d’investissement. Nous avions rédigé cet article en novembre dernier et nos conseils sont valables pour tous les sites dédiés à l’investissement, quel que soit le produit !

Comments are closed.