Le Diamant Bleu de la Couronne française, Hope

Le diamant Hope, AKA “Le Bijou du Roi”, “Le bleu de France” (“the Blue of France”), et le Tavernier Bleu, est une célèbre pierre bleu obscur de 45.52 carats d’une fluorescence rouge très rare. Il est visible au Smithsonian Natural History Museum à Washington DC. Ce diamant est soit disant maudit suite aux malheurs que beaucoup de ses anciens propriétaires auraient eus.

 

Selon la légende, Jean-Baptiste Tavernier a volé la pierre en Inde dans les années 1640. Le diamant non taillé pesait 112.25 carats et était appelé le Tavernier Bleu. Tavernier a vendu le diamant en 1669 au Roi Louis XIV pour une valeur de 3 millions de livres. L’histoire raconte qu’il serait retourné en Inde complètement ruiné. La-bàs, il aurait eu une mort atroce et aurait été dévoré par les chiens ou un tigre.

 

Le Roi fit tailler la pierre précieuse en forme de coeur de 68.8 carats et la rebaptisa le Diamant Bleu de la Couronne. Il ne l’aurait porté qu’une seule fois et décéda peu de temps après. Louis XV refusa de porter la pierre mais la prêta à sa maitresse, la comtesse Du Barry, qui termina pendue quelques temps plus tard. Louis XVI osa porter le diamant et la prêta à Marie Antoinette. Peut-être, est-ce la pierre qui a scellé leurs destins durant la Révolution française ?

 

En 1792, la pierre maudite disparut dans des cambriolages à la chaine. La pierre fit à nouveau surface des décennies plus tard sous la forme d’un diamant de 44/5  carats. Henry Philip Hope l’acheta pour 90.000 dollars et le diamant emprûnta son nom. La pierre passa de génération en génération jusqu’au jour où elle fut finalement vendue pour rembourser des dettes.

 

La légende raconte que chaque membre de la famille Hope qui posséda cette pierre décéda de mort tragique. La pierre termina dans les mains du Sultan Abdul Hamid II qui la paya 400.000 dollars en 1908. L’année suivante, le Sultan fut détrôné par son frère. Deux ans plus tard, il venda le diamant à Edward McLean. Ce dernier périt sur le Titanic et ses fils et petite-fille devèrent décéder tragiquement quelques années plus tard. En 1949, le bijoutier Harry Winston acheta le diamant et dix ans plus tard décida d’en faire don au Smithsonian Institution.

 

Hélàs, la légende de ce diamant bleu maudit n’est que légende. Tavernier n’a jamais volé le diamant d’une statue d’un dieu indou mais l’a acheté en toute légalité. Il n’a pas été dévoré ni par les chiens ni par des tigres. Il est mort à un vieil age de 84 ans.

 

Louis XIV est mort à 46 ans après avoir reçu la pierre et a eu un des plus longs règnes de toute l’histoire. Sa mort n’est pas dûe à la pierre maudite. Il est fort peu probable qu’il ait prêté une pierre si précieuse à une de ses maitresses. A cette époque, seuls les hommes étaient autorisés à porter des diamants de cette dimension. Ainsi, la disparition de Marie-Antoinette n’est pas dûe à la pierre bleue. Quant à McLeans, Mme McLean n’était aucunement superstitieuse et déclarait même que le diamant leur portait bonne chance plutôt que malheur. Elle aurait même porté le Hope jusqu’à sa mort en 1947. En cinq décennies d’exposition au Smithsonian, la pierre n’a tué aucun de ses millions de visiteurs.

Comments are closed.