Comment mesure-t-on la brillance d’un diamant ?

Il ne faut pas confondre la brillance avec la pureté d’un diamant qui fait partie des 4 critères d’évaluation principaux. La brillance d’un diamant est primordiale, car elle fait partie des éléments qui peuvent aussi influer sur sa valeur.

Diamant Kcut

Diamant Kcut

Qu’est-ce que la brillance d’un diamant ?

La brillance est la lumière blanche réfractée par le diamant. Un diamant peut être d’une blancheur et d’une pureté irréprochables, s’il est terne, il subira une décote et perdra de la valeur.

Qu’est-ce qui influe sur la brillance ?

Les bonnes proportions d’un diamant vont non seulement jouer sur l’éclat du diamant, mais aussi sur son « feu ». Si elles sont bien respectées et symétriques, les proportions d’un diamant permettent à la lumière de circuler de façon optimale. Elles permettent de restituer les couleurs renvoyées par les prismes des facettes. Un diamant bien proportionné brillera de mille feux. Un diamant qui ne brille pas sera mal noté par les organismes certificateurs.

Le fini (poli et symétrie) d’un diamant a aussi une influence sur la brillance d’un diamant. La qualité du polissage d’un diamant n’influe pas directement sur le prix d’un diamant, mais a une influence considérable sur sa brillance, car il va déterminer la façon dont la lumière va traverser le diamant. La graduation du poli s’effectue ainsi : Ex (excellent) VG (Very Good) G (Good) F (Fair) P (Poor). Si le polissage présente des défauts tels que la « peau de lézard », une encoche, des traces de polissage ou des rayures, le diamant sera beaucoup moins lumineux.

Calcul des proportions

La taille du diamant est un aspect très important dans l’évaluation de sa valeur car elle doit mettre en exergue sa brillance, elle doit donc respecter certaines proportions.
L’épaisseur et variations de l’épaisseur du rondiste, l’angle et la profondeur du pavillon, la hauteur et l’angle de la couronne, la taille et le pourcentage de la table, le pourcentage de la profondeur et l’angle de la culasse, la taille de la colette… Tous ces éléments, s’ils sont bien respectés, vont mettre en valeur la brillance d’un diamant.
Par exemple, une variation trop importante de l’angle du pavillon ou du pavillon affecte la brillance d’un diamant. Avec une profondeur trop profonde ou trop superficielle du pavillon, la lumière s’échappe du diamant.

Tous ces éléments sont calculés à l’aide d’un proportionscope, en millimètres (au centième), en pourcentages et en degrés (pour les angles).

Au final, les proportions et le fini peuvent faire la différence entre deux diamants de caractéristiques égales.

Comments are closed.