Que comporte un certificat de diamant ?

Les certificats de diamant établis par les organismes certificateurs sont les garants de leur identité, de leur valeur et de leur authenticité. Ces certificats doivent être établis de préférence par les 3 plus grands organismes certificateurs : le G.I.A., le H.R.D. ou l’I.G.I. Il doit aussi comprendre un certain nombre d’informations relative à leur qualité et établies en fonction de critères précis et mondialement reconnus sur le marché du diamant.

Outre le fait qu’un certificat atteste de l’authenticité d’un diamant (qu’il soit vrai, naturel), il garantit la qualité du diamant selon des critères extrêmement précis, fiables et normés. Il permet aussi de savoir auprès de quel revendeur a été effectuée la transaction.

Voici les informations principales relatives à la qualité d’un diamant que l’on doit retrouver sur un certificat :
– poids en carats
– couleur avec une graduation allant de D à Z.
– pureté : l’échelle définie par le GIA va de F (flawless, très rare) à PI 3 (les diamants « piqués »). Plus une pierre est pure, plus elle a de valeur.
– forme de taille : classiques, fantaisie, dédiée à l’investissement comme la forme Kcut…
Viennent ensuite les caractéristiques du diamant :
Degré de fluorescence, la qualité de la taille (proportions du diamant bien respectées, coupe), la qualité du polissage et de la symétrie, et les dimensions du diamant.

Détails sur les dimensions du diamant

Sur le certificat sont exprimés en millimètres, au centième près, le diamètre maximal (la plus grande distance entre deux points du rondiste d’un diamant) et le diamètre minimum, la valeur de profondeur (distance entre le point le plus haut et le point le plus bas du diamant), l’épaisseur du rondiste (un rondiste ni trop fin ni trop épais contribue à la valeur du diamant), l’angle et la profondeur du pavillon, la hauteur et l’angle de la couronne, la valeur en % de la table…qui permettent de juger des bonnes proportions du diamant.

Toutes ces proportions sont soigneusement mesurées à l’aide d’appareils extrêmement précis (un proportionscope) par les organismes certificateurs.

Les commentaires à valeur ajoutée

Parmi les informations indispensables figurant sur un certificat, doivent être mentionnés la date et d’éventuels défauts du diamant. Les commentaires laissés par l’organisme certificateur peuvent faire la différence entre deux diamants de qualités et de caractéristiques équivalentes. Ils peuvent concerner le degré de fluorescence du diamant (moyenne à forte, elle peut faire généralement perdre de la valeur aux diamants), la présence d’une tâche colorée dans le diamant, d’une inclusion particulière, si le diamant a été traité…

Les informations requises pour établir le certificat d’un diamant nécessitent des connaissances techniques très pointues et un équipement matériel spécifique et coûteux, c’est pourquoi il convient que ceux-ci soient délivrés par des organismes certificateurs de renom.

Exemple de certificat délivré par l’I.G.I.

Exemple de certificat délivré par l'I.G.I.

Exemple de certificat délivré par l’I.G.I.

Comments are closed.